dimanche 21 août 2011

Claudine souligne un anniversaire au Fonduementale

Un samedi soir d'été, les copains et moi avons souligné l'anniversaire d'une bonne amie. Pour profiter de cette soirée des plus estivales, l'organisateur de la fête a réservé une table sur la terrasse du Fonduementale. Grande, intime et verte, cette terrasse est parfaite pour les groupes comme pour les têtes-à-têtes.


Étant les premières arrivées au souper surprise, un staff alerte s'est vite occupé de nous. Apéritif en main, nous avons eu tout le loisir de regarder le menu.

Les choix valsent entre les fondues suisses réinventées et les fondues plus traditionnelles. Les bouillons et les viandes diffèrent d'un choix à l'autre, mais on reste en terrain connu. Voilà un bon point pour les soupers de groupe.

Lorsque partagée, la quantité de bouillon et de nourriture est dosée en conséquence. Notre choix s'est arrêté sur "La Japonaise". Un combo débuté par une entrée de fondue suisse au poivre rose. L'épice est une agréable sensation qui explose sous la dent.

La fondue principale est un bouillon miso dans lequel on plonge filet mignon, crevettes, saumon et pétoncles. Honnêtement, je n'ai pas goûté la différence entre le bouillon miso et le bouillon chinois. Cela dit, la viande et le poisson étaient de qualité et les quantités étaient justes.


Le repas s'est conclu avec une foudue au chocolat. Un classique à forte dose de cacao qui ne se réinvente pas.
Effectivement, à part les bouts de guimauves, je n'y ai pas découvert de nouvelles saveurs. Un dessert qui m'a fait ni chaud ni froid. Rien de décevant et rien d'extraordinaire, quoi !




Vu la spécialité du restaurant, ce ne serait pas fair de ma part d'être négative face à l'originalité des plats. Néanmoins, la facture m'a semblée un peu trop salée. Pour un Bloody Ceasar virgin, mon repas et le pourboire, l'addition s'est élevée à une soixantaine de dollars. Heureusement, les lieux sont agréables et j'étais en très bonne compagnie !

1 commentaire: