mercredi 2 mai 2012

Claudine et les collègues à la Petite marche

Que fait-on lorsque les élèves font du piquetage devant le boulot ? Indeed qu'on va petit-déjeuner avec les collègues dans un resto du coin ! Force est de croire que la grève est propice aux réunions amicales spontanées, en plus de forger des liens et des convictions sociales.




La classique Petite marche a eu l'honneur de nous accueillir. Il faut d'abord savoir que le nom de ce resto du Plateau n'est pas fictif. Le grand local est parsemé de petites marches. Consider yourself warned. Un grand puits de lumière règne au milieu de l'immense local à deux étages. Des rénovations attendent d'être terminées et les murs sont surpeuplés de toiles faites par des artistes locaux.




Digne d'un vrai resto de quartier, le menu est plus que complet. On y déjeune, dîne et soupe. Peut importe le moment de la journée, on y sert des classiques, parfois avec une petite twist. Les déjeuners font la job. Petit bémol si t'es au régime. Les pommes de terre reluisantes d'huile, même si elles sont bonnes, ne sont pas ce qu'on peut qualifier de "santé".





Si tu n'as pas envie de te bâdrer et d'attendre qu'une table se libère pour déjeuner, la Petite marche est toute indiquée. Au y'abe la peur des gras trans, la simplicité du menu est rassurante et on déjeune pour 17 $, un bol de latté et le service compris.
  

Petite marche
5035, rue St-Denis

4 commentaires:

  1. Les oeufs bénédictine...
    Diante que j'ai hâte de retourner habiter en ville. Merci pour cet article qui m'a donné faim chère Claudine :)

    RépondreSupprimer
  2. I would like to thank you for the efforts you have put in writing this blog
    http://www.kuwait.prokr.net/
    "http://www.emirates.prokr.net/
    "

    RépondreSupprimer