samedi 26 novembre 2011

Claudine s'époumone à L'Astral 2000

L'astral 2000 est le bar idéal pour chanter -ou gueuler- sur un stage sans se prendre au sérieux. L'endroit, situé presque coin Papineau et Ontario, n'est plus un secret pour les amateurs du genre. Les vendredis et les samedis soir, la place est bondée de chanteurs amateurs, pour la plupart sans talent et ayant quelques démons à exorciser.

Je sais, c'est le genre de sortie typiquement féminine. Ouin pis !? Il ne fait pas beau, les journées sont aussi grises que les nuits et on a toutes une baisse d'énergie à la fin du mois de novembre. C'est suffisant comme raisons pour aller s'époumoner sur un (ou plusieurs) hits de Bon Jovi avec les copines.

Ne soyez pas effrayé par le décor défraîchi et les quelques piliers de bar. Pour une soirée réussie, il faut se laisser prendre au jeu des télésouffleurs et des airs populaires les plus quétaines. Accompagnez le tout d'un bon -ouin, c'est discutable- pichet flat et je vous garantis une instinction de voix au réveil.







Parmi les oeuvres que nous avons chanté de façon mémorables il y a eu ;

- Living on a prayer de Bon Jovi (Mon classique préféré de karaoké);

- Last Christmas de Wham! (Parfait pour une gang de filles);

- We've got to going on des Backstreet Boys (Bis).




Recette parfaite pour un petit boost d'énergie et un éventail de souvenirs hilarants à se rappeler lors du trajet de métro lundi matin...

4 commentaires: