samedi 25 juin 2011

Claudine chez Scwartz's, enfin !

On fait la fil pour y entrer, on en parle dans les guides touristiques de Montréal et du Québec, les Montréalais y ont tous mangé une fois... Sauf moi ! J'écoute parfois trop mes principes. Manger un smoked meat ne me semble pas une raison valable pour attendre. J'ai donc toujours refusé de faire la fil chez Schwartz's.

Amateure de gras et de sel, je souhaitais secrètement pouvoir goûter le populaire sandwich sans avoir l'air d'une touriste. - Je sais, j'ai trop de principes -. Lors de la vente troittoir sur la Main, mon souhait a finalement été exhaussé.


L'équipe du premier délicatessen canadien a judicieusement installé des tables à l'extérieur, dans la rue. En deux temps trois mouvements, j'étais assise en face de la Bête.




Un petit 13 $ a suffit pour goûter à la légende. Est-ce le meilleur sandwich de viande fumée que j'ai mangé ? Difficile à dire, mais je me suis régalée de cette viande fondante, salée et pas si grasse finalement. Mention spéciale aux cornichons parfaitement marinés.

Rien à voir avec un repas 5 étoiles, mais le plaisir est souvent dans la simplicité des choses. J'ai l'impression que la réputation du Schwartz's est basée sur la qualité de la viande certe, mais aussi sur le cachet de l'endroit et sur leur service impeccable. En tant que Montréalais, il faut goûter à cette spécialité au moins une fois dans sa vie.

1 commentaire: