samedi 30 janvier 2010

Claudine et Narcisse

Le happening gourmand se termine cette fin de semaine, soit le 31 janvier. Malgré une première expérience à demie réussie, j'ai décidé de récidiver. Cette fois, c'est au Narcisse Bistro que j'ai gâté mes papilles.



Bouffe

Le menu proposé dans le cadre du happening était un peu plus diversifié que celui du Méchant Boeuf. En fait, il y avait un choix de plat principal ainsi qu'un choix de dessert en plus. Un petit détail qui fait, selon moi, une grande différence. Ceci étant dit, je me suis tout de même contenté de la bavette. Ça surprend quelqu'un ? Je sais, aucune originalité, mais ce choix m'a tout de même permis de faire une comparaison avec l'expérience culinaire de la semaine dernière !


En entrée, toutes les quatre nous avons choisi la rillettes en salade. Tout simplement divine, l'entrée aurait pu être à elle seule un repas complet.



Dans le cas du repas principal, toujours sur la même longueur d'ondes, nous avons encore choisi la même chose. L'assiette est simple et la présentation sans aucune prétention. J'ai l'impression que le chef a compris que l'important est invisible aux yeux. La pièce de viande était omniprésente, tendre et la cuisson telle que demandée. Rien à redire, c'est ce que j'appelle un bon steak.



Finalement, seule différence dans le choix de nos menus, les desserts. Les filles ont pris la crème brûlée et moi la tarte au citron. Je crois qu'elles avaient un préjugé envers cette tarte qu'on image jaune fluo et gélaniteuse. Rien à voir avec ce que j'ai mangé. Cette petite douceur était crémeuse et son goût assez naturel.


Ambiance et décor

Le petit restaurant est situé dans un édifice visiblement centenaire. J'ai cru comprendre que les propriétaires ont gardé certaines poutres et murs de pierres de la fondation originale. L'effet est très chaleureux. Aussi, certains soirs de semaine, un trio à cordes nous jouent des airs de Jazz. N'étant pas une grande fan de ce genre de musique, particulièrement l'acid Jazz ou le Jazz fusion, j'ai tout de même apprécié la présence des musiciens. D'ailleurs, le son était parfaitement calibré, on s'entendait parler cette fois.






Découvrir le Narcisse Bistro dans le cadre du happening gourmand s'est révélé une super idée, surtout à 18 $ la table d'hôte. Le rapport qualité-prix était juste. Seule ombre au tableau, nous étions assises à côté de la vitrine. La vue était très belle mais la température très basse. Une petite laine n'aurait pas été de trop. Disons aussi que le - 30 degrés Celsius de ce soir là n'aidait en rien le climat à l'intérieur. Je retournerais volontiers manger dans ce petit restaurant Français. Le choix de vins étant très varié, la prochaine fois j'agrémenterai mon expérience d'une bonne bouteille !

1 commentaire: