lundi 29 août 2011

Spécial poutine - Le festival de la poutine de Drummondville

Il y a quatre ans de ça, les membres des Trois Accords ont eu la brillante idée d'organiser le Festival de la poutine de Drummondville. Pour être franche, j'arrive difficilement à concevoir que personne n'ait eu cette idée avant ! Dieu merci, on a remédié à la situation d'une main de maître.

En primeur cette année, plusieurs poutiniers de la région se disputaient la Fourchette d'or. Les festivaliers ont pu choisir la provenance de leur poutine selon leur instinct et/ou selon les commentaires de leurs camarades. Après dégustation, les gourmands ont voté pour leur coup de coeur.



J'ai hésité entre la poutine de la fromagerie Lemaire et celle de Chez Ben. J'ai finalement flanché pour le slogan et le sourire de l'équipe de Chez Ben, un casse-croûte de Granby.

Les points forts de la poutine à Ben ? Ses délicieuses patates faites maison et sa sauce ayant un petit goût d'épice BBQ. Ce péché est tombé pile dans mes goûts de fière Québécoise.

La réputation de la fromagrie Lemaire n'est plus à faire. Malheureusement, le chef semble avoir utilisé des patates congelées pour l'occasion. Quelle déception quand on pense qu'il avait en sa possession l'arme ultime ; le fromage qui fait squik squik !



Rassurez-vous, les variantes du plat national y étaient également. Ma seule déception était de voir un choix de kiosques relativement réduit. Message aux poutiners de Montréal ; l'an prochain sortez de la ville. On veut savoir qui fait LA meilleure poutine !



Il n'y a pas que la bouffe au Festival de la poutine, il y a aussi la musique ! Mes contacts - clin d'oeil, clin d'oeil - m'ont gentillement permis de voir les shows backstage. Parmi ceux-ci, j'ai eu le plaisir de voir et surtout d'entendre Radio Radio.





Ces cartes de mode des Maritimes savent mettre le feu à une scène. Accompagnés de musiciens, et surtout de percussionnistes, leur son était du tonnerre et l'ambiance euphorique. (Pour voir d'autres photos, rendez-vous sur la page Facebook de Moi peux-tu venir ?)




Après une double dose de beat et de poutine, quoi de mieux q'une veillée et qu'un snack -oui, encore!- de fin de soirée avec les organisateurs, artistes et bénévoles du festival?! Tout a été pensé pour rendre cette expérience des plus agréables. C'est ce que j'appelle une organisation finement ficelée, chapeau à l'équipe !




La poutine, des spectacles en plein air, des fous rire et plusieurs rencontres mémorables ont fait de mon week-end un moment épique. L'heure et demie de route à faire pour se plonger dans l'événement a facilement été compensée par l'ambiance du festival.

Ah oui... J'oubliais... C'est Chez Ben qui a remporté la Fourchette d'or !

2 commentaires: