dimanche 18 septembre 2011

Claudine et le Coyote

Du service, en passant par l'éclairage, plusieurs facteurs entourent la réussite d'une expérience culinaire. Il n'est pas nécessaire de viser l'excellence dans tout. L'important est que l'assiette, la compagnie et les lieux répondent aux attentes et besoins du moment.


J'aborde chaque sortie de cette façon et c'est ce qui fait que j'apprécie tant les sorties et les endroits simples. Il n'y a rien comme un déjeuner à 10 $ dans un restaurant de quartier pour me faire plaisir. D'ailleurs, c'est dans cette catégorie que vient s'inscrire le Café Coyote, situé dans la Petite-Patrie, à côté du métro Beaubien.




Le Café Coyote est le genre d'endroit où le café a un goût d'eau de vaisselle, mais on le boit quand même. C'est le genre d'endroit où le menu est très simple, mais on s'y régale quand même. En fait, le Café Coyote est un restaurant de quartier où l'on aime déjeuner un lendemain de party. À la limite, l'éclairage aux néons et la décoration "raboutée" ajoute au charme du commerce.


Les pommes de terre déjeuner abondent dans les grandes assiettes blanches et goûtent ce qu'elles doivent goûter. Vous me suivez ? Le sandwich fait de pains dorés peut sembler étrange mais, je confirme qu'il est parfait pour les amateurs de sucré-salé.


Oubliez les montagnes de fruits sculptés et le latte onctueux. Ce resto ne s'adresse pas aux fines bouches. Pour l'apprécier, il faut avoir envie de simplicité. Si vous jouer le jeu, je garantis que vous verrez le fonds de votre assiette et sortirez de table le sourire accroché à votre minois. Tout ça pour un repas à 10 $, c'est pas mal non !?



Café Coyote
751, rue Beaubien

2 commentaires: