lundi 15 février 2010

Claudine et Le Bayon

Il existe des restaurants sans artifice où l’on se sent chez soit. Le Bayon est tout à fait ce genre d’endroit. Ce n’est pas un grand restaurant ou un resto chic. L’endroit n’est ni urbain et il est encore moins branché mais on s’y sent bien et surtout on y mange bien. En bref, c’est le genre de place que j’adore ! Simple et efficace.

Le service
Le service au Bayon est irréprochable. Les employés y sont pratiquement invisibles ou du moins ils sont silencieux. Ils sont discrets à un tel point que j’ai l’impression qu’on leur passe le film Monsieur Deeds dès leur premier jour et qu’on leur demande d’emprunter la technique major d’homme d’Adam Sandler dans ce film… (Je sais, la référence vient de loin !)

La nourriture
Côté nourriture, on ne réinvente pas le bouton à quatre trous. On utilise les recettes gagnantes, y ajoute un ingrédient propre à la maison et on obtient un choix gagnant, une valeur sure. Comme repas, j’ai choisi l’assiette aux 5 trésors. Un plat qu’on mange à deux. Un petit brûleur est placé au milieu d’un plateau où du bœuf, des crevettes et bien d’autres choses attendent d’être cuites et dégustées. On prend donc le temps de manger et tranquillement on se sent rassasié.


La soupe en entrée.


Classique...


Le repas principal... miam !



Le décor
Le décor n’a rien d’extravagant, les murs sont tapissés de fausses briques et des cadres se voulant exotiques y sont accrochés. On peut y observer des scènes de vietnamiens faisant la culture du riz, des indiens sur le dos d’éléphants et des visages étranges gravés dans un bout de bois. Cet espèce de ramassis de faux souvenirs de voyage ou d’articles de décoration du marché aux puces, à mes yeux, possède quelque chose de rassurant. La matante en moi s’y sent à son aise.

Le Bayon est le restaurant idéal pour passer un moment tranquille. Parfait pour les têtes à tête ou pour les tables à quatre, on y relaxe dans une ambiance feutrée. On mange à la lueur d’un lampion et on y sirote la bouteille de notre choix, préalablement acheté à la SAQ avant d’arriver. On aime ce choix resto pour y passer une soirée de février.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire